vendredi 21 juin 2013

Battre le fer pour Battre le corps

Bon ! L'été est là et même sans tongs dans les neurones because the rain, les juillettistes talonnés par les aoûtiens liront davantage des romans tranquilles que de la poésie noire même si elle ne manque pas de blanc. Je ne leur jette nullement la pierre car j'aime itou les romans tranquilles sur lesquels je peux m'endormir plus facilement.

Mais, comme je ne souhaite pas que mon recueil Battre le corps reste lettre morte, pour moi-même mais aussi pour les éditions du Nouvel Athanor qui ont bien voulu publier mes texticules, je me transforme en boutiquier éhonté.

Le livre sera présent dans peu de librairies y compris à Bordeaux. Si vous êtes curieux, il vous faudra aller sur le site et cliquer en haut sur le bon de commande généraliste, imprimer la liste, cocher mon titre, libeller un chèque, mettre le tout dans une enveloppe timbrée et vous rendre à la poste.

Par les temps comme ils vont, j'ai conscience qu'il s'agit là d'un vrai parcours du combattant.

Et combattre est fatigant. Je le sais. Avant de vous lancer à croiser le fer contre la langueur, vous pouvez toujours lire les extraits de Battre le corps ici même sur le blog.

Voilà ; c'est ma dernière salve de pub. Et bonne lecture si le corps vous en dit.http://lenouvelathanor.com/
http://lenouvelathanor.com/