dimanche 14 mai 2017

Céline Escouteloup, Debout dans tes yeux

Résultat de recherche d'images pour "céline escouteloup"" Dans de grands torrents,
La sueur, les constellations, le sang des lèvres et l'urine chaude
Ont aspergé le ciel d'un long sanglot divin de loup et louve."


Ces vers de Céline Escouteloup dans Debout dans tes yeux réunissent les teintes essentielles de son univers. Délicates et éphémères à la façon des estampes japonaises ou plus crues voire triviales dans les notations sur le corps et le sexe, elles offrent dans le même feu du regard l'infini des étoiles et les souvenirs de l'enfance qui [saute d'un carreau à l'autre pour redessiner les énergies], les suppliques à l'être aimé : " Je te demande de manger du sucre à en avoir des caries."
La mise à niveau égal des perceptions et des émotions, de l'esprit et de la chair "pour ramener le cosmos sur la Terre" confère à ce recueil le goût de l'insolite dont le lecteur est aussitôt friand.
L'écriture de Céline Escouteloup se déplie en vers très brefs comme en méandres plus longs, épouse à l'occasion le souffle de la prose et occupe l'espace de la page en totale liberté, selon le plaisir souvent musical qui la conduit.
Debout dans tes yeux, troisième ouvrage de cette jeune auteure lucide [qui ne sait pas trop bien pourquoi elle écrit des livres] est une incontestable réussite où tendresses et espiègleries savent aussi nous émouvoir.

Extraits :

C'est ainsi que j'aime écrire le matin, un peu sale, un peu sauvage,encore éteinte mais qui brille, les doigts qui sentent le sexe, les cheveux pleins de noeuds, sans soutien-gorge et les pieds nus.

*

Désormais, j'occupe mon temps à effleurer du bout des doigts
l'univers en braille
Pour essayer encore, malgré tout,
D'en rapporter pour toi les contes du silence.

*

Il reste, parfois, un clown étrange qui bondit de là
sur son ressort rouillé
D'une si douce et coquette boîte à musique
Un homme en danseuse sur la pédale d'une bicyclette lancée
sur le trottoir mouillé
Et le pied qui flottille

*

Il y a des nuages brisés qui volent dans le ciel.
Il y a des nuages déchirés qui bordent les yeux.
Mes poumons se contractent dans la blancheur.

Dessous de ciel : sous le ciel des filles, une odeur de mer.
Une lumière verte, inutile comme un pressentiment, éclaire
inlassablement mon coeur d'un immense ennui : elle dit
que la mer sera là tout au long de la nuit.


Debout dans tes yeux de Céline Escouteloup est accompagné d'une encre de Sophie Brassart. Il est publié par les éditions Unicité au prix de treize euros.

image éditions unicité