jeudi 3 août 2017

Dictionnaire des mots rares et précieux, lettre j

Résultat de recherche d'images pour "oie sauvage"Jactation, n. f. Pathol. Agitation désordonnée qui s'observe dans certains troubles nerveux liés à l'état d'anxiété.
(Il y a probablement un lien à établir avec les argotiques jacter et jactance.)

Jambonneau, n. m. Conchyl. Nom vulgaire de plusieurs coquillages du genre pinne.
(Je n'ose imaginer la face répugnante de ce jambonneau-là, à dégoûter tout honnête homme de l'envie de piner.)

Jambot, n. m. Enfant travaillant à la mine dans les houillères du Hainaut.
(Après le galibot, le jambot. Il faudrait enquêter sur cette terminaison en bot. Bot en patois charentais est une altération du substantif sabot. Mais il y a aussi le pied-bot. Les enfants estropiés étaient légion dans les mines...)

Jargauder, v. tr. Couvrir la femelle, en parlant du jars.
(Tout en jargaudant sa dulcinée, il jargonnait si fort qu'on aurait dit qu'il huchait.)

Joliveté, n. f. S'est dit pour trait d'esprit. Petit ouvrage joli mais de peu d'utilité ; bibelot.
(Synonyme de beauté, ou tout au moins de joliesse en Charentais. Ma grand-mère me disait qu'elle avait trop d'ouvrage et de besogne pour s'intéresser à la joliveté.)

Jottes, n. f. pl. Mar. Les joues d'un navire, c'est-à-dire les deux côtés de l'avant.
(Encore ma mémé. Pour elle, les jottes, c'étaient les joues, tout simplement. Et elle prononçait le mot comme si le j était suivi d'un h.)

Juc, n. m. Econ. rur. Bâton où se perchent les poulets. On dit aussi juchoir.
(L'élevage en batterie a définitivement réglé son compte au juc y compris dans les fermes dites biologiques, pardon, biolojuques.)