lundi 3 juin 2013

L'écrivain mystérieux

De Rabelais à Frédéric Dard, les écrivains qui ont inventé des mots, ex nihilo ou à partir de détournements, sont nombreux dans tous les genres littéraires. Ils ne dédaignent pas non plus les mots rarement usités ou précieux.

Piochés dans un fort volume de sept cents pages, en voici quelques-uns qui font ma gourmandise du jour :

" obombrer, muage, fréole, zéfirine, turbule, remonder, airpailleur, autoursier, babéole, vélivole, dépaler, escafignons, veld, gorce, arbaméca, tourbille, gingeoler, spinifex, haïk, furvent, sotch, crivetz, slamino, choon, stèche, aqual, chrone, berlaner, bousquer, blaast, boo, néphèsh, pharéole, aérudit, charcler, fouger, dégravoyer, forlonger, hiboo, hélicoon, strerf, penaille, schnee, lobasser, ovibos, catabatique, doline, hirse, rétromorphose, battiture, véramorphe, hurif, psychrone... "

Notre auteur, qui aime " bivouaquer dans le mouvement" et se livrer à des joutes palindromatiques tout à fait drôlatiques, Littérateur Sous Domination, ne boude point ni la philosophie ni la poésie. Ses pages en ruissellent sous les vents... Et ce n'est pas peu dire.

Mais au fait, qui est donc cet individu épris de chrones menaçants quand une forte stèche ou un coup de blaast fait tanguer d'improbables équipages ?