lundi 6 juin 2016

Patrick Rödel, michel serres, la sage-femme du monde

Patrick Rödel aime partager ses admirations. Avec michel serres, la sage-femme du monde, il le fait avec simplicité, tendresse et humour. C'est que Michel Serres n'est pas un philosophe comme les autres. Il ne s'enferme pas dans un bureau comme les vieilles barbes de l'Institution qui n'ont jamais connu que leurs grimoires. Il pratique le monde en "plein air" et, tout en auscultant le présent, essaie d'imaginer, de penser l'avenir de l'humain dans tous ses états.
Ancien marin au long cours, Michel Serres a éprouvé avec son corps les dangers des océans. Une école de la vie dans la matière des choses, qui marque l'esprit et l'âme, qui imprime un style à l'existence et à l'écriture.
Michel Serres n'écrit pas des essais arides criblés de notes en bas de page mais des livres où la poésie surfe à la crête des mots. " Homme libre, toujours tu chériras la mer..." Gourmand de toutes sortes de vocabulaires oubliés ou revisités qui touchent aussi bien à l'ordinaire des jours qu'aux vagues hauturières, notre philosophe hors des clous sorbonnards prise également les termes techniques de la biologie, de la mécanique, de l'informatique...
Facétieux et lui même gourmand, Patrick Rödel consacre une large part de son ouvrage à un "glosserres", fouillant au plus profond des racines étymologiques. Le lecteur apprend ainsi que "le pontife, c'est celui qui construit les ponts". De même, le passage est "ce chemin que le bateau cherche entre les écueils, entre les courants contraires". Ponts et passages. Aucun jargon doctoral ! Montaigne aurait apprécié ce désir d'homme à hauteur d'homme, qui veut tendre la main au futur. 
Bien des auteurs mesurent chichement leurs citations. Ce n'est pas le cas de Patrick Rödel qui choisit de mettre en avant le style du "maître" plutôt que le sien pourtant fort ciselé :
" Qui suis-je, liquide, parmi les larmes cachées ? Qui suis-je enfin, topologique et temporel ? Quand le silence, enfin, et la nuit, insularisent la solitude, lorsque se tait le langage qui tient le siège des autres en moi - comment museler le bec de cet irrémédiable bavard ?..."
" Qui n'a jamais vu l'été indien dans les forêts du Québec au nord de Montréal et jusqu'au bord de la Chesapeake Bay dans le Maryland, n'a pas encore accédé à la plénitude extasiée du regard. A l'inverse, quels millions de merveilles ces millions d'érables ont-ils vues dans le ciel pour éclater ainsi en millions de teintes pourpres, écarlates, cramoisies ?"
De l'étonnement à l'émerveillement. Ces pierres angulaires de la poésie. De la philosophie. Les deux ensemble pour notre bonheur de chercher à savoir. 
Lisez michel serres, la sage-femme du monde de Patrick Rödel aux éditions Le Pommier et vous entrerez dans les méandres simples et complexes d'un philosophe-écrivain totalement original, au service des humbles.