mardi 1 mai 2012

Petites coupures #5

Une rue un caniveau
Quelque chose bat
Dans l'eau immobile
Ma peau déjà pressent une chimère
La lumière couche la rue
D'un gris sans grain
Qui pourrait m'échapper
Le trottoir frissonne avec ma peur
La chose est un chiffon rien d'autre
Épointécomme une aile
Et le vent le change en oiseau 

 
Un enfant de l'autre côté
Qui n'a rien vu
Promène son insouciance
Dans ses jambes
La lumière est moins basse

 
S'approcher enfin de la chose qui bat
Constater un pigeon
La mort le façonne encore
Fait de ses plumes un tissu mou
Relever de toute urgence
Les yeux vers l'enfant
Qui a tourné